Archives d’Auteur

Contre-poison

Publié: 11 novembre 2015 par jmenti dans 3615mavie
Tags:, , ,

Amours unilatéral tue
Amours mort sans vécus
Amours épiscopal rompus
Amours platonique repus
Amour purement crus

Tant d’amours vain pour au final se retrouver à lécher les murs.
Tant d’entrain pour toujours fantasmer de saumure.

Lettre ouverte à tout les prétendants:
Cher geôlier, ces partis d’échec je vous les laisse.
Libre à vous de croire que je suis mate par forfais.
Torturer vous de ridicule annexion, et ennuyer vous à garder vos territoire conquis.
Ils sont si pauvre et limiter que voudriez vous que j’en fasse.Que vos méthode sois autoritaire, affectueuse ou floue.
Que votre voix sois forte, mielleuse ou sourde.
Vous êtes tous semblable, user de dissuasion  pour conserver votre capital.
Et quand vous partager votre pain, vous essuyer une perte !
Moi je choisi que ma liberté s’exprime au mieux quand je n’est rien à perdre.
Je me passe très bien d’un quelconque capital chiffrable.
Je préfère me déplacer en territoire infinie.
Je peut valser, avec des ombres certes, mais autant que je le désir.
C’est des fentes plus subtil, que je pénètre, et cela sans reproduire.
Dans la folie je trouve ma véritable jouissance,
et quand je partage mes faim, je me nourris.
Gardez donc vos ère guerrière, vos victoire sanglante, vos garde inquiète, vos bilan coupable, vos chiffre capital, vos manière semblable, vos triste pertes, vos pauvre méthode, et surtout votre compte à rebours.
Car ce qui est dangereux en amour n’est pas de compté mais de mécompter, en écartant le potentiel illimité du subtil de l’absurde et de la folie. Sachez bien que je suis constamment entrain de rire de vous, que je dévore vos reste en votre absence, et que je vous talonne attendant le moment propice de vous renverser…

Mouahaha me voila guéris.
De quel maladie ?
La jalousie !

Publicités

Production joyeuse, possible ou anviable ?

Publié: 10 mai 2015 par jmenti dans nos essais
Tags:,

Soit une machine qui par sabotage répété a cessé de produire pour ne plus que croire .
Elle est devenu source de vide digérer en puissance.
Créer du vide sans y placer d’espoir ou d’envie c’est laisser courir le risque de le voir digérer par les machines dominante.
Par la grève la machine fut geler. Si l’on brise la glace, démonte pièce à pièce, aval les procédés:
alors cette machine deviens de la matière première.
Et si de cette matière on hack les concepts, digère les outils, porte l’intention sur le plaisir:
Alors on peut réaliser des Œuvres joyeuxes et cette entreprise peut même devenir révolutionnaire.

Extrait de l’essai « De la production matérialiste à l’œuvre joyeuxe » consultable et critiquable à la maison des loups (classeur noir)

Déchet abbandonné, piller, réaffecter

Publié: 10 mai 2015 par jmenti dans nos essais
Tags:

Quand un objet est abandonner et n’est plus entretenue il deviens un déchet. Mais tout ces déchets son rarement oublier pour toujours. Même depuis un certain temps déjà de nombreuse campagne parle de responsabilité. ‘On ne peut continuer ainsi’
Pourtant un bon nombre de petite mains réalisais la récolte avant que le recyclage existe. On reconnaissait souvent ces petite main bien particulière, dont la caste était de ne pas en avoir, autrement dit les paria.
La production est devenus si folle que les déchets abandonner devienne de plus en plus innombrable et pesante ainsi une nouvelle industrie (scatophage) est né du pillage. Quel que soit la face de cette industrie il me semble que s’approprier un déchets (se le faire offrir ou à son comble être payer pour cela) dans la vue d’en extraire une plus valu monétaire est du pillage.
J’opposerai à cette industrie les œuvres minitieuxe de quelque bonne sotré à ne pas percevoir dans le déchet une entreprise lucrative, mais bien un potentiel direct. Par génie il redéfinisse un but à l’objet, lui confère un nouvel entretient spécifique le tout dans la vue d’une réaffectation (ou renaissance affective). Il est sur que ces œuvres paraisse bien peut nombreuxe par rapport à l’industrie du recyclage, cela tiens qu’il faut moins d’effort pour piller que pour réaffecter.
Pourquoi restauré quand on produit autant ?
Peut-on ingérer autant de merde sans en devenir une ?

Extrait de l’essai « de l’entretient possessif à l’affection » bientôt consultable et critiquable à la maison des loups

Le circuit est de cuivre

Publié: 26 novembre 2014 par jmenti dans uncategorized
Tags:

Le circuit est de cuivre
De l’œil vient la douleur
Violent instrument de peur
Cette en tête qu’il aime à nous suivre

A celui qui note la trace
Des personnage inexistant
Des fantôme prédominant
Sache que le monde est une farce

D’apparence beau et théâtral
Aux réalité tragique souvent banal
Le questionnement tue l’ivresse

Rêves, cauchemars ou fiction
Respire mieux dans la passion
Venus en chemin est Déesse.

Qui paye ses dettes s’enrichit ?

Publié: 25 novembre 2014 par jmenti dans uncategorized

Par choix de la facilité j’ai obtenus des dettes sous forme d’amende.
L’échéance première arrivant bientôt l’idée m’est venus de tester une devise par l’expérience.

A même la rue j’ai lu à pleine voix en espérant que les pièces pleuvent.
Le premier constat fait est que part je ne sais quel magie la monnaie attire la monnaie après un départ pénible vint la première pièce ensuite les autres on suivit vite. Dans les jour qui on suivis j’ai à plusieurs reprise constater que vider entièrement le chapeau anihil tout espoir de chute.

Dans les premières journée l’économie fût impossible le pouvoir de l’argent permettant sans fatigue de subvenir au petit besoin quotidien. Ce n’est qu’aux bout d’une semaine entière que j’ai pus économiser une Vingtaine dû exclusivement au dons généreux d’une seul personne marginal, chose inattendue.

La dernière fois je suis aller au magasin,
Je suis sorti avec 5 * alors qu’à la caisse j’en est passer 3
Il paraîtrais donc que j’en est volé 2.
Cela n’est pas exacte car en faite j’en pris 9 **
Pourtant l’on me diras que cela fait presque 6 ***
C’est exact que je pris 6 ** sans les présenter.
La conclusion serais peut-être que seul le vole existent.
Mais finalement non car en faîte j’en est payer 5 ***
Et j’en est même pas volé 1, je n’est donc rien volé.
Et je suis pas aller au magasin c’est lui qui m’a prit.

Incohérence mathématique où sur-codage capitaliste ?

*Article   **Objet   ***€

Alors j’ai perdu du temps pour ne même pas payer mes dettes, alors je ne sais toujours pas si sa m’aurais enrichie.
Se qui est sûr c’est que l’intégration appauvrie et que le travail prend du temps, qui est une richesse d’on je préfère être avars.

Alors si un enfant vous demande qu’est-ce que l’argent
D’abords installez-le devant une vitre lui demandant de vous d’écrire la rue que l’on voit derrière.
Ensuite étaler de l’argent sur la vitre en répondant:
Maintenant tu ne vois plus rien des passant ou du ciel, tu ne vois plus que toi même.
C’est cela l’argent.

A suivre ….

Soit un ensemble et un point

Publié: 1 octobre 2014 par jmenti dans politique & société
Tags:, ,

Soit un ensemble non nommable ou définissable qui pourtant seras se reconnaitre.
Soit un point aux coordonné multiple et appellation nombreuse.

Le point bien que mentalement impliqué ignorais beaucoup de la physique des trajectoires.
La réalité étant tenace pour que le point existe dans l’espace il lui faut quotidiennement trois chose.
Soit x l’obligation de manger, soit y celle de laver et z celle de dormir.Des loi métaphysique on souvent enfermer le point sur un plan voir une droite et quand bien même il arrivait à être c’était exclus de toute figure harmonieuse pour cause la couleur ou l’étiquette.

Pourtant et parce que les  métamathématique ne sont pas si hermétique l’ensemble sut à plusieurs reprise accorder au point un espace dans lequel le point put se réaliser.
Cela ne semble pas être un fait remarquable a noter dans les archives académique.
Néanmoins il faut se souvenir, l’ensemble offris au point un espace bien différent aux espaces étatique.
Car en plus d’accorder un x,y,et z il permis au point d’apercevoir comment construire des figures.
J’entends par là l’art de tirer les ficelles afin d’agrandir les possible de l’espace.
Avec ces divers passage dans l’ensemble, les changement de figure, toucher par l’art de la ficelle le point eu envie de réaliser ailleurs de belle figure.

Cela fait, moi le point souhaite remercier cette ensemble sans nom pour l’espace ou, j’ai exister, j’existais, javais existé, j’existe j’existerais ; Et pour les multiple outils de construction passé présent future imparfaits ou plus que parfait qui soit.

Combien d’image pour cette exercice ?
Vertigineuse problématique.

A retenir => Merci

Travail n’est pas plaisir

Publié: 14 septembre 2014 par jmenti dans antisexisme appliqué, poèmes
Tags:, ,

Plaisir ou sex , œuvre du démon.
Pêcher mortel est son surnom
Le travail c’est la santé ,
Qui pourrai en douter ?

N’évoque jamais le contraire
L’on te lancerai des pierres
Ne mélange pas les deux
Même si sa te rend heureux.

Ne rencontre pas les petit gens
Écoute le tout puissant
Mais non point d’étiquette

Moi le cerveau toi le corps
Obéis pour ménagé ton effort
L’épouvantail quel bel recette…

L’épitaphe bleu

Publié: 8 juillet 2014 par jmenti dans nos textes
Tags:, , , ,

Pré-scriptum: Cette épitaphe est la moral, conclusion, fin… D’un de mes contes intitulé un mot d’amour pour sa majesté. Il m’est impossible de l’écrire pour plusieurs raisons mais afin que le lecteur comprenne le contexte voici rapidement le Cadre.

Dans un palais se trouve deux trône un pour la lune l’autre pour le soleil.
Pourtant ce palais abrite bien plus que deux être. Les autres astre occupe donc tous des positions inconfortable.
Devant cette injustice Menti invite au changement mais rien n’y fait le palais s’obstine à n’avoir que deux trône.
Il arrive alors l’histoire très commune des fracas des transmutation « social ».
(Un pied sur l’autre tu paraît plus grand que lui).
Plus l’histoire avance plus la crypte du palais se remplis.
Quand il ne reste plus personne dans le palais est que la crypte est pleine mon contes ce fini la suite étant une histoire bien connus (a vous de trouver).
J’offre donc à un personnage trop mal compris le loisir de se faire un épitaphe.

 » Vous qui vivez dans un palais, entendez mes regrets.
J’ai sentis le vents souffler pourtant je ne suis pas partis.
Voyer mon palais en ruine, il n’y à plus ni musique, ni danseur.
Pas plus que de convive ou de festin.
Seul reste l’Écho des pas de la dernière lune.
Le grincement de la trappe qu’on ouvre.
La trappe qui mène à la crypte.
C’est pas faute d’avoir prévenus que cette descente n’aurais rien d’enviable.
Reniflez l’odeur pestilentielle, comprenez vous de quoi je parle ?
Du passé et ses cadavres.
Si j’ai offert mon trousseau sans omettre de clefs ce n’est pas pour que l’on me juge.
Pourtant au lieu de compréhension on délibère ma mort, le bon et le conforme vienne au galop.
Me punir pour des faute non commise, mon seul tord étant d’avoir été le taulier d’un palais au mur qui entende tout et aux fenêtres trop souvent fermer.

Si vous m’avez compris, avant d’avoir peur prenez la mer. Que dis-je l’Océan !
Laisser vos meuble encombrant, ces bagages de l’exclusif.
Ne prenez que de quoi écrire. Ouvrez la fenêtre, lâcher un pigeon et envoyez vos mots d’amours »

Les nuages tournent vite

Publié: 30 juin 2014 par jmenti dans poèmes
Tags:,

Les nuages tournent vite
Père on t’a encor pendu
Mère on t’a encor vendu
La bâtisse toujours s’effrite

Homme c’est mon souffle que tu tue
ton égo, notre lit froidi
tes maîtres, notre pain rasssi
Esclave, la rivière n’a plus du crus

Les amants n’ont pas été sage
J’ai baigner dans leur sang

L’illusion s’accroche aux lampadaire
Je mange ces fausses lumières

Si les corbeaux restent en cage
Je dormirais dans des cendres d’enfants

De l’ordre au chaos

Publié: 5 juin 2014 par jmenti dans cris, nos essais
Tags:, ,
Début février les bulldozer sont arrivé prêt de chez nous.
A savoir que pour eux le temps presse.
Le quartier étant depuis longtemps dans des projet diverse et de sombre
enjeux de pouvoir entre La mairie de Nancy et la Communauté Urbaine du
Grand Nancy.
Ils leur faut donc ne pas tarder à les appliquer avant que les sièges
changent.
Pour nous la réalité de ces travaux et bien loin de leur parlote de salon.
Cela nous rappelle ou l'on se trouvent, et un telle puissance dégagé fait
relativisé la solidité de notre habitat.
N'importe lequel de ces engins pourrais en une journée détruire la
structure principale du bâtiment.
Les tremblement sur nos plancher nous le rappel tout le long des journée
de la semaine.

Quelque pantin, fier de leur responsabilité ( Sécurité Urbaine ...),
son venus à nous.
Ils nous tende la main afin que l'on comprenne qu'il ne sont pas mauvais.
Nous prévenir que l'huissier ne saurait tardé, et qu'il serait bon de
parlé relogement...
Malheureusement pour eux qui doivent peut regardé le ciel cela est arrivé
le jour même de la pleine lune.
J'étais alors au plus haut de mon énergie.
Leur expliquas que manifestement il n'avais rien compris, que leur simple
papier (diffusé à tout les sdf) ne me satisferait pas.
Pour ma part les seuls solution envisageable était le rachat du bâtiment
pour un euro symbolique ou l'affectation à un F18 semblable.
Comment pensait-ils m'amadoué avec un intérieur ou je n'aurais même pas
pus me tenir debout avec mon chapeau ?

Ni ré-étiqueté ni ré-inséré !
Voilà notre victoire

Au bulldozer on suivit les espaces verts.
Au grand boum les petits tics.
Non pas d'arbre juste des pavés !

Paria pour toujours!
Si dehors l’ordre s'installe,
à l'intérieur le chaos règne.

PRÉAMBULE DE LA CONSTITUTION DU 27 OCTOBRE 1946

« La République française […] n’emploiera jamais ses forces contre la liberté d’aucun peuple »

Déclaration des droit de l’homme et du citoyen de 1789

Article 12:La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

Déclaration des droit de l’homme et du citoyen de 1793 :

-Article 25: La souveraineté réside dans le peuple. Elle est une et indivisible imprescriptible et inaliénable.

-Article 26:Aucune portion du peuple ne peut exercer la puissance du peuple entier ; mais chaque section du souverain assemblée, doit jouir du droit d’exprimer sa volonté avec une entière liberté.

-Article 27:Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.

-Article 33:La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’homme.

-Article 35:Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Vive la France !