Déchet abbandonné, piller, réaffecter

Publié: 10 mai 2015 par jmenti dans nos essais
Tags:

Quand un objet est abandonner et n’est plus entretenue il deviens un déchet. Mais tout ces déchets son rarement oublier pour toujours. Même depuis un certain temps déjà de nombreuse campagne parle de responsabilité. ‘On ne peut continuer ainsi’
Pourtant un bon nombre de petite mains réalisais la récolte avant que le recyclage existe. On reconnaissait souvent ces petite main bien particulière, dont la caste était de ne pas en avoir, autrement dit les paria.
La production est devenus si folle que les déchets abandonner devienne de plus en plus innombrable et pesante ainsi une nouvelle industrie (scatophage) est né du pillage. Quel que soit la face de cette industrie il me semble que s’approprier un déchets (se le faire offrir ou à son comble être payer pour cela) dans la vue d’en extraire une plus valu monétaire est du pillage.
J’opposerai à cette industrie les œuvres minitieuxe de quelque bonne sotré à ne pas percevoir dans le déchet une entreprise lucrative, mais bien un potentiel direct. Par génie il redéfinisse un but à l’objet, lui confère un nouvel entretient spécifique le tout dans la vue d’une réaffectation (ou renaissance affective). Il est sur que ces œuvres paraisse bien peut nombreuxe par rapport à l’industrie du recyclage, cela tiens qu’il faut moins d’effort pour piller que pour réaffecter.
Pourquoi restauré quand on produit autant ?
Peut-on ingérer autant de merde sans en devenir une ?

Extrait de l’essai « de l’entretient possessif à l’affection » bientôt consultable et critiquable à la maison des loups

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s