La Vénus à la Fourrure

Publié: 5 décembre 2013 par tristessecontemporaine dans cinéma
Tags:, ,

Encore un long résumé d’épopée ? Pas tout à fait… Ce sera succinct (ou presque).

On était toute une tripotée, pour aller voir ce film.

Certain’.e.s l’avaient déjà vu, et avaient beaucoup aimé.

.

Je leur ai fait confiance, mais faut dire que sans leurs avis je n’y serais pas aller, parce que :

_ je suis un militante animaliste, alors des gens qui se pavanent en fourrure ça me hérisse le poil. Des infos : http://www.fourrure-torture.com/

_ je ne suis pas cinéphile

_ le peu que j’ai retenu de la biographie de Sacher-Masoch et de son bouquin c’est que sa démarche se base exclusivement sur ses désirs à lui. S’il demande à se faire dominer c’est parce qu’il en a envie, mais il se moque bien du désir de sa partenaire et va même jusqu’à la mépriser. Jusqu’à se « venger ». V. semblait d’accord avec moi ; comme dans les romans de Sade les rapports SM ne se basent pas sur des relations de respect de l’autre, et ça ça me déplaît beaucoup.

.

Anywaye ! Le film est loin d’être une adaptation fidèle du livre.

Étrange huis-clos dans un humble théâtre. Le scénariste et metteur en scène auditionne une actrice. Arrivée en retard, trempée, échevelée, elle est d’abord en position d’infériorité. Mais cela va changer… Jouissif.

Et là je fais appel à celleux qui l’ont vu, parlez-en donc plus longuement, plus précisément !

Trailer de Utoube : http://www.youtube.com/watch?v=oly_aCG33SA

Publicités
commentaires
  1. Misfits dit :

    Pour ma part, je ne vais pas non plus au cinéma souvent ou alors, ne vais pas voir ce genre de film la.
    Et pour une fois que je capte tout, dès le début, me laisse pantois.
    Oui, je le dis haut et fort, a la première image que peux capter mon œil, j’ai senti le sens « général » que va prendre le film.
    Bien que j’aime l’effet renfermé, l’ambiance de tout le film, le décalage (si je peu dire ça comme ça) des dialogues,les bruitages (mention spéciale !). La fin du film était pour ma part trop attendue.
    Ce qui n’empêche pas le film d’être une tuerie, avec des acteurs trop classes!
    Sur ce, continuez a étoffer les commentaires

    J'aime

  2. L'épicène dit :

    Super, je n’avais pas vraiment de quoi faire un article mais un commentaire, si.

    D’après le livre aussi incontournable qu’infecte de Léopold Von Sacher-Masoch, vient de sortir un film léger, drôle, juste, qui ne fera sans doute pas date mais constitue, sur le sujet, un délicieux divertissement.

    abécédaire bédéessème

    agenouiller
    badine
    cordes
    douleur
    esclave
    fouet
    gifle
    humilier
    imagination
    jeu
    knout
    laisse
    morsure
    nudité
    obéissance
    punition
    queer
    ramper
    supplice
    tétons
    urine
    vibro
    wanda
    x
    zébrures

    J'aime

  3. L'épicène dit :

    Hihi, le « peu que tu as retenu » de sa biographie, ne l’aurais-tu pas trouvé là ? http://lenrage.blog.free.fr/index.php?post/2009/11/08/Le-BDSM-1-De-quoi-s-agit-il

    En effet, ce cher Masoch est un bel exemple de ce qu’Amau (ry Grisel, le photographe pervers : http://bondageisnotacrimeparis.tumblr.com ) appelle un « souminator ». D’ailleurs dans le film, le metteur en scène tente aussi de restituer cet aspect de la personnalité de l’illustre Léopold et de son pitoyable avatar, Severin. Mais on ne provoque pas une déesse impunément…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s